TOURISME SOLIDAIRE AU MAROC

.
La spécificité de ces séjours, à caractère solidaire, est d’immerger les voyageurs dans la culture locale, loin du tourisme de masse, et ainsi de faire l’expérience de l’authentique vie quotidienne « à la marocaine » dans toute sa diversité. La localisation très avantageuse des lieux d’accueil permet de visiter un patrimoine naturellement riche et varié. L’association ADEN-S propose aux participants d’organiser leurs séjours selon leurs envies de découvertes et des activités qu’ils veulent réaliser.

Les 5 lieux d’accueil partenaires offrent une palette variée d’expériences et de paysages :

  • 4 se situent au nord du Maroc en immersion chez l’habitant :
    Larache, Aïn Taoujdate (près de Fez), Taza et Ichaabounene
  • 1 au sud avec un accueil en bivouac en plein coeur du désert :
    Oasis d’Erg Smar au sud de M’Hamid el Ghizlane en aval de la vallée du Drâa

AIDE AU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET LOCAL AU MAROC

.
Les actions sont menées en collaboration avec des associations locales principalement dans le canton d’Ajdir (village berbère d’Ichaabounene et Aïn Hamra) et à l’oasis d’Erg Smar.

L’association ADEN-S travaille en collaboration avec l’association AID depuis sa création en 2010, avec l’association Nomades Sans Frontières (ANSF) à M’Hamid, depuis 2013, avec l’association Charif Idrissi à Larache et avec l’association féminine d’Aïn Hamra depuis 2014. Les actions d’aide au développement sont alimentées en partie par les séjours solidaires chez l’habitant. Une partie du prix des séjours contribue à alimenter un fonds de solidarité. Ce fonds est également alimenté par des actions de collecte, des dons, du mécénat (Fondation Engagés Solidaires et Weston) et des subventions publiques (Région Midi-Pyrénées, Ministère des affaires Etrangères – dispositif Pra/Osim).

Depuis 2008, les fonds ont permis de financer, entre autres :

  • Dans le canton d’Ajdir: Montagnes du Rif, au nord du Maroc
  • La mise en place de cours d’alphabétisation en direction des femmes
  • L’amélioration des conditions d’éducation des élèves scolarisés (équipement en informatique du collège d’Ajdir, et réhabilitation d’une école primaire)
  • L’aide à la création et à la structuration d’une association locale d’habitants : l’Association Ichaabounene Développement (A.I.D.)
  • La remise en marche de deux puits communaux
  • La construction d’une piste pour relier Ichaabounene au chef-lieu du canton Ajdir
  • L’équipement d’une salle multimédia dans un groupe scolaire
  • La mise en place d’actions de prévention et de sensibilisation au diabète en partenariat avec l’association féminine d’Aïn Hamra.

8

 

Au sud de M’Hamid: soutien à la réhabilitation de l’oasis d’Erg Smar

Ce projet est géré par l’association Nomades Sans Frontière avec qui l’association ADEN-S travaille en collaboration. L’objectif est de développer une agriculture oasienne sur le lieu d’anciennes terres cultivées par les tribus nomades de la région, maintenant installées au village de M’Hamid et ainsi de recréer une activité économique dans la vallée, de produire, par une culture respectueuse de l’environnement des ressources nouvelles (maraichage, herbes médicinales, dattes, lait de chamelle, élevage…) et de les commercialiser.

A terme, il s’agit de créer de l’emploi, de se réapproprier une terre fertile laissée en jachère depuis 35 ans, de lutter contre la désertification et de renouer avec un environnement culturel et historique. Le développement à terme est de cultiver 11 hectares et de vendre la production aux locaux et aux touristes.
En parallèle, une activité de tourisme solidaire a été mise en place. L’association Nomades Sans Frontière a pour mission de développer le projet sur place et organiser l’accueil des voyageurs solidaires envoyés par l’association ADEN-S.

Site de l’oasis : http://www.ergsmar.com/